Follow us

  • YouTube - White Circle
  • Instagram - White Circle

©2018 by www.superstarhaiti.com. Proudly created with Wix.com

LES NOUVELLES

30 Novembre 2018

Note de presse du Ministère de l'Education et de la Formation Professionnelle (MENFP)

Port-­au-­Prince, le 30 Novembre 2018

 

Le ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) note avec stupéfaction qu’un mouvement de débrayage a été amorcé par les personnels administratifs dans certaines Directions départementales d’éducation (DDE) en vue de réclamer un alignement salarial, suite à l’augmentation du salaire des personnels des Ecoles Fondamentales d’Application Centres d’Appui Pédagogique (EFACAP).

 

Tout en respectant le droit de tout agent à faire valoir ses revendications, le MENFP s’étonne de la poursuite de cette pratique intempestive d’arrêt de travail de ses agents publics. Cette attitude -qui devient un effet de mode systématique- affecte la qualité des services offerts à la population alors qu’il existe d’autres mécanismes de dialogue social et de canaux administratifs permettant de résoudre certains problèmes liés au fonctionnement de l’institution.

 

En tout état de cause, le MENFP tient à préciser ce qui suit :

 

1. l’arrêt de travail observé présentement par certains membres du personnel administratif dans les DDE n’a aucun fondement réel car, les raisons invoquées ne sont pas justifiées ;

 

2. les personnels des EFACAP font partie des personnels pédagogiques du MENFP, et non du personnel administratif, même si au départ de la création des EFACAP, les enseignants qui y sont affectés avaient bénéficié d’un statut spécial, corrigé présentement ;

 

3.  l’alignement des salaires des personnels administratifs dans les DDE avec les directions centrales ainsi que l’ajustement salarial et promotion dont devaient bénéficier certains agents du MENFP ont été introduits par le ministre CADET lui-même auprès des autorités gouvernementales qui ont accepté le principe. Tous les dossiers ont été transmis, en ce sens, à l’Office de management des ressources humaines (OMRH) et au ministère de l’économie et des Finances pour suite nécessaire. Le retard pris est dû à un manque de disponibilité de ressources. Cette situation ne permet pas encore de procéder à la finalisation de ce dossier ;

 

4. l’ajustement salarial concerne aussi tant les personnels administratifs dans les DDE que dans les Directions techniques. En d’autres termes, il ne s’agit pas d’un problème isolé, lié à un département en particulier ;

 

5. seuls les personnels pédagogiques ont bénéficié des récentes nominations et promotions. Compte tenu des maigres ressources budgétaires, le gouvernement a priorisé les enseignants ;

 

6.  la demande des personnels administratifs est donc déjà prise en compte et transmise aux autorités concernées pour suite. Il s’agit tout simplement d’une question de temps.

 

En conséquence, le MENFP invite les agents grévistes à faire preuve de patience et de compréhension afin de ne pas pénaliser la population à qui on doit fournir le service public auquel il a droit et pour lequel les agents sont payés tous les mois, en attendant l’ajustement. Et ce, conformément au Décret portant révision du statut général de la Fonction publique de mai 2005.

 

Bureau de communication/ MENFP