LES NOUVELLES

 12 Janvier 2022

DIALOGUE CULTUREL BINATIONAL Première activité clôturée avec succès !

culture bilateral.jpg

PORT-AU-PRINCE, 12 Janvier 2022

Cinq magnifiques marionnettes portées ont été achevées lors de la résidence artistique binationale menée du 5 au 9 janvier par deux artistes d'Hispaniola - Luis Rivas, de la République dominicaine, et Louvenson Saint Juste, d'Haïti qui ont, ensemble, exploré les moyens novateurs de célébrer les Carnavals séculaires des deux pays. Cette résidence artistique était la première activité du programme « Dialogue culturel binational / Diálogo cultural binacional », conçu et mis en oeuvre par la Fondation Haïti Jazz et l’association Caracoli pour renforcer la collaboration binationale dans le domaine de la culture et de la presse, dans le cadre des actions de l’Union européenne visant à renforcer les connaissances mutuelles et la coopération binationale entre la République d’Haïti et la République dominicaine. Elle a réuni un groupe de dix jeunes artistes dans le Parque Radhamés, de San Cristóbal. Les deux artistes ont échangé leurs savoirs et leurs approches pour intégrer des matériaux recyclés dans leurs masques et costumes de Carnaval, pour un résultat haut en couleur et qui constitue également une déclaration forte sur la nécessité d'une plus grande durabilité et d'une meilleure protection des ressources environnementales des îles des Caraïbes. Les participants aux ateliers de création ont utilisé des sacs et des bouteilles en plastique, du verre, des textiles et du métal, et autres déchets, pour créer de magnifiques marionnettes qui seront intégrées dans les défilés de Carnaval à Jacmel, en Haïti, et de Saint-Domingue, en République Dominicaine. Cette résidence artistique constitue une première expérience de cette « saison culturelle » binationale, destinée à mettre en lumière les riches héritages culturels et artistiques des deux nations et jeter des ponts par le biais de l'art, du Carnaval et d'un amour partagé pour l'île qui leur sert de foyer. Presqu’autant de femmes que d’hommes ont pris part à la confection de ces cinq marionnettes de carnaval, chacune d’elles étant le produit d’un travail collectif entre Haïtiens et Dominicains, sous l’égide de l’artiste dominicain Luis Rivas, qui accueillait dans sa ville natale Louvenson Saint Juste, artiste haïtien. « Encore bravo à vous tous artistes en herbe et confirmés d’avoir participé à ce projet collaboratif, car c’est surtout par ce type de projet que la compréhension mutuelle entre les citoyens de nos 2 pays peut se concrétiser » se félicitait Milena Sandler directrice de la Fondation Haïti Jazz à la clôture de l’atelier après un petit défilé de présentation. Ces marionnettes chatoyantes et qui font honneur au recyclage et aux talents créatifs de l’île seront portées par leurs créateurs lors des défilés carnavalesques de Jacmel (20 février) et Santo Domingo (7 mars). Les événements de restitution donneront lieu en mars prochain à une rencontre professionnelle entre membres des comités de Carnaval des 2 villes, et à la projection d’un documentaire de 12 mn qui retrace les 5 jours de la résidence.

BUREAU DE COMMUNICATION WELLCOMEHAITI

 

 

 

.

 

L'USAID fait don de 250 bouteilles au Ministère de la Santé d'Haïti