LES NOUVELLES

1er Juillet 2021

Dénonciation des exécutions du Journaliste Diego CHARLES et de la Militante Antoinette DUCLAIRE l'Observatoire Haïtien des Crimes Contre l’Humanité (OHCCH)

OHCCH.png

Port-au-Prince, Le 1er Juillet 2021

L’Observatoire Haïtien des Crimes Contre l’Humanité (OHCCH) dénonce la double exécution sommaire du journaliste Diego Charles et de sa membre fondatrice, la Militante et Sociologue Antoinette DUCLAIRE, très engagée contre le régime de facto criminel au pouvoir

L’Observatoire Haïtien des Crimes Contre l’Humanité (OHCCH) a appris avec indignation la double exécution sommaire et révoltante du journaliste Diego Charles et de sa membre fondatrice, Sociologue Antoinette DUCLAIRE, dans la soirée du mardi 29 juin 2021 à la rue
Acacia, Christ-Roi.


Madame Antoinette DUCLAIRE était une femme très engagée dans la lutte pour l’émancipation sociale des masses haïtiennes et la libération nationale. En octobre 2020, elle s’est associée avec plusieurs organisations et des personnalités de la société civile, dont le Bureau des Avocats Internationaux (BAI) et le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH), afin de créer l’Observatoire Haitien des Crimes Contre l’Humanité (OHCCH) pour documenter, analyser et accompagner légalement les victimes des différents cas de crimes contre l’humanité perpétrés dans plusieurs quartiers populaires.


Bien avant son exécution sommaire, la Militante Antoinette DUCLAIRE a été l’objet de graves menaces, en raison de son engagement citoyen dans le mouvement petro-challenge exigeant la reddition de comptes pour la dilapidation des 4.2 milliards dollars us du fonds PetroCaribe et contre l’organisation criminelle du phtk ainsi que son pouvoir de facto criminel. Le mardi 23 février de cette année, des individus armés ont attaqué sa maison familiale, en la criblant de balles.


L’OHCCH dénonce cet assassinat politique horrible qui met fin à la vie de cette jeune femme de conviction politique et idéologique nationaliste et progressiste, dynamique et intelligente. L’OHCCH aimerait exiger que justice soit faite, mais tenant compte du fait que l’appareil judiciaire haitien est sous la coupe réglée du pouvoir de facto criminel du phtk, il ne peut espérer que la victime obtienne justice pour l’instant.

Ainsi, l’OHCCH lance un appel à la mobilisation nationale et populaire pour débarrasser le Pays de ce régime de facto sanguinaire qui exécute de façon sommaire et en toute impunité ses opposants politiques.


Enfin, l’OHCCH présente ses sincères condoléances et exprime son soutien à la famille de la victime, à ses camarades de combat, tous ceux et toutes celles qui sont touchés par ce crime politique inacceptable.

 

Pour l’Observatoire Haïtien des Crimes Contre l'Humanité
Mario JOSEPH, Avocat