LES NOUVELLES

14 Février 2022

Haïti : Six mois après le tremblement de terre, plus de 4 écoles sur 5 détruites ou endommagées doivent encore être reconstruites

unicef-logo-1.jpg

PORT-AU-PRINCE, 14 Février 2022

Six mois après le tremblement de terre dévastateur qui a frappé le sud-ouest d'Haïti, plus de 1 000 écoles dans les départements les plus touchés du Sud, de la Grand'Anse et des Nippes doivent encore être reconstruites, laissant quelque 320 000 enfants étudier dans des environnements peu propices à l'apprentissage, a déclaré l'UNICEF aujourd'hui.

« Faire en sorte que les enfants puissent retourner à l'école n'est pas seulement un impératif moral, mais aussi crucial pour leur santé et leur santé mentale, leur nutrition et leur bien-être général », a déclaré Bruno Maes, Représentant de l'UNICEF en Haïti. "Après six mois, la reconstruction est très certainement en cours. Néanmoins, des centaines d'écoles sont toujours en ruine. Sans école, de nombreux enfants risquent d'abandonner leurs études. Reconstruire les infrastructures éducatives et fournir aux élèves et aux enseignants du matériel pédagogique est urgent et fondamental si nous voulons que les enfants retrouvent un sentiment de normalité dans leur vie.

Malgré des efforts de réponse importants dans un contexte très difficile, plus de 260 000 enfants ont encore besoin d'une aide humanitaire immédiate.

« Le tremblement de terre qui a dévasté les régions du sud de la péninsule a privé les populations d'un accès vital aux services sociaux de base. Des milliers de femmes et d'enfants dépendent encore des cliniques mobiles pour se faire soigner ou des camions-citernes pour obtenir de l'eau potable », a déclaré Bruno Maes, Représentant de l'UNICEF à Haïti « Sans un accès adéquat à l'eau, à la nourriture, à la santé et à l'éducation, des dizaines d'enfants et de femmes ont un besoin immense et urgent ».

Les besoins nutritionnels et sanitaires des enfants touchés par le tremblement de terre sont importants et souvent ignorés car de nombreux établissements de santé doivent encore être reconstruits. Dans les zones touchées par le tremblement de terre, il y a un besoin urgent d'eau potable et de services d'hygiène pour éviter la résurgence de maladies d'origine hydrique telles que le choléra, après trois ans sans qu'un seul cas n'ait été signalé dans le pays.

Le 14 août 2021, un séisme de magnitude 7,2 a frappé les départements du Sud, de la Grand'Anse et des Nippes qui, trois jours plus tard, sont arrosés par de fortes pluies causées par la Dépression Tropicale Grace, affectant 800 000 personnes, dont 340 000 enfants. Selon les données officielles, plus de 2 200 personnes sont mortes, quelque 115 000 maisons, 97 établissements de santé et 1 250 écoles ont été détruits ou endommagés.

L'UNICEF a été l'un des premiers acteurs sur le terrain à distribuer une aide humanitaire aux victimes. Dans les 24 heures qui ont suivi le tremblement de terre, l'UNICEF a convoyé six kits médicaux d'urgence contenant des médicaments essentiels et d'autres fournitures pour soigner 30 000 personnes, dont des enfants, dans les zones touchées.

La réponse de l'UNICEF sur le terrain en collaboration avec le gouvernement haïtien et d'autres partenaires locaux et internationaux comprend :

  • 234 espaces d'apprentissage temporaires sont en construction dans 38 écoles. La réhabilitation de 900 salles de classe dans 150 écoles endommagées a commencé. Plus de 74 000 étudiants et 1 600 enseignants ont reçu du matériel d'apprentissage et d'enseignement, les U-Reporters contribuant aux efforts de distribution dans leurs communautés.

  • Déploiement de cliniques mobiles dans 18 municipalités les plus touchées par le séisme et renforcement de plus de 27 établissements de santé pour la restauration et la continuité des soins de santé primaires. 10 centres de santé sont en cours de réhabilitation par les ONG partenaires de l'UNICEF.

  • Plus de 52 000 personnes, dont 15 800 enfants, ont bénéficié de services de santé intégrés, comprenant une assistance nutritionnelle, un soutien psychosocial et des efforts intensifiés pour promouvoir l'accès aux vaccins COVID-19.

  • L'UNICEF a prépositionné des fournitures nutritionnelles d'urgence pour prendre en charge 27 000 enfants souffrant de malnutrition aiguë dans les Nippes, le Sud et la Grand'Anse touchés par le tremblement de terre. 4 800 enfants de moins de cinq ans ont été traités pour malnutrition aiguë modérée ou sévère.

  • Plus de 23 000 kits d'hygiène, comprenant du savon, des produits de traitement de l'eau à domicile et des kits d'hygiène menstruelle ont été distribués pour desservir 121 000 personnes, dont des enfants.

  • 440 000 personnes, dont des enfants, ont accès à l'eau potable, de cuisine et d'hygiène personnelle grâce à la réhabilitation de 22 systèmes d'approvisionnement en eau potable, au renforcement des capacités de production et de distribution d'eau par camions-citernes.

  • 171 enfants non accompagnés ou séparés ont été réunifiés avec leur famille et ont bénéficié d'un soutien psychosocial.

  • Plus de 19 000 filles et garçons ont bénéficié d'activités psychosociales et récréatives dans 50 espaces amis des enfants soutenus par l'UNICEF, afin que les enfants puissent acquérir un sentiment de normalité.

Fin 2021, l'UNICEF a demandé 97 millions de dollars par le biais de l'Appel humanitaire pour les enfants (HAC) afin de répondre aux besoins urgents de 950 000 personnes, dont 520 000 enfants, causés par l'impact combiné du séisme de 2021, des catastrophes naturelles liées au climat, de la crise politique et socio-économique persistante, de l'insécurité due à la violence des gangs, des retours forcés, des déplacements internes et de la pandémie de COVID-19. Jusqu'à présent, seul un tiers du financement requis a été levé. Cette requête de financement sera mise à jour et révisée en fonction des besoins émergents, et en étroite coordination avec les autorités haïtiennes et les partenaires.

BUREAU DE COMMUNICATION

UNICEF

L'USAID fait don de 250 bouteilles au Ministère de la Santé d'Haïti