LES NOUVELLES

12 Août 2021

AGORA 10 : Quel avenir pour la jeunesse haïtienne ?

AGORA.jpg

Port-au-Prince, Le 12 Août 2021

 

A l’occasion de la Journée de la Jeunesse, le 12 août, la dixième édition d’AGORA a donné la parole à 10 invités sur l’avenir de la jeunesse du pays. De BIC à Bibinetalkole, de Nesmy Manigat à Rose Lumane Saint-Jean, les messages et les constats interpellent...


En Haïti, les moins de 21 ans représentent plus de la moitié de la population. Cette jeunesse est l’un des groupes les plus vulnérables et celui dont la situation s’est la plus dégradée suite au séisme (enquête AFD sur les Millenials réalisée en 2018). Dans ce contexte, la compréhension des aspirations, des attentes et des enjeux auxquels sont confrontés la jeunesse haïtienne n’a jamais été aussi cruciale. Quel avenir s’ouvre à la jeunesse haïtienne ? Où peut-elle trouver des modèles ? C’est la thématique qui est développée dans cette émission débat AGORA, diffusée dès le 12 aout sur la chaine You Tube de la DUE Haïti.


« Pour l’Union européenne, la jeunesse est un élément transversal et moteur du développement, à l’origine de beaucoup d’initiatives et de préoccupations de l’Europe » explique Aniceto Ruiz Rodriguez, Chef de la coopération de la DUE en préambule de cette émission. Nesmy Manigat, ancien ministre de l’Education, fait le constat d’une jeunesse multiple et diverse, mais qui se rejoint dans une même question : son avenir. « Aujourd’hui il faut qu’on ait un regard très ciblé sur différents profils et différentes catégories de jeunes pour que les réponses soient aussi ciblées et prennent en compte les besoins au plus près des réalités de ces jeunes (... ) Haïti a beaucoup changé. Ce n’est plus le pays où 80% des jeunes vivaient dans le milieu rural et 20 % vivaient dans les villes. Aujourd’hui les statistiques montrent que la grande majorité des jeunes vit dans les bidonvilles et le petit noyau de ville (...) Les jeunes se posent beaucoup de questions par rapport au niveau de ressources qui sont disponibles et par rapport à la capacité du pays à donner des opportunités égales à toutes ces jeunesses qui existent. »


Quels modèles pour cette jeunesse ? C’est à BIC, artiste engagé et Rose Lumane Saint-Jean, prix du Public du concours d’éloquence de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (France) que AGORA a tendu son micro pour que ces deux modèles, chacun dans son genre, partagent
un message inspirant pour les jeunes. « Arrêtez de chercher et devenez vous-mêmes des modèles de paix, de solidarité et de justice » martèle la jeune lauréate, tandis que le musicien invite les jeunes à identifier leurs combats et à se battre pour réussir. (Visionnez leurs messages sur la page FaceBook DUE Haiti)


Sur le plateau, Winnie Hugot Gabriel, brillante jeune avocate et journaliste et Sébastian Pétion, entraineur professionnel de basket-ball, ont tous deux évoqué les obstacles et les succès, les opportunités et les indispensables valeurs et efforts qui sont en jeu. Sur le terrain, les ONG partenaires de l’Union européenne ont pour objectif de guider les jeunes. Shedline Aurélien présente les programmes d’Initiative Développement pour encadrer les jeunes porteurs de changement dans le haut Nord-Ouest. A ses côtés, Maria Gomez de CESAL, dont les programmes concernent les régions proches de la métropole, évoque leurs difficultés, « beaucoup de jeunes ont beaucoup de capacités, d’espoirs et de motivations, mais ils manquent d’opportunités... ».


Comment s’informent les jeunes, quels sont leurs moyens de communication ? La dernière séquence de l’émission aborde les médias et la jeunesse avec l’animatrice et influenceuse Fabiola Coupet, alias Bibinetalkole, et une jeune entrepreneure, Anne Christine Lacombe, qui
a choisi de se faire connaitre uniquement grâce aux réseaux sociaux, le média favori des jeunes... à découvrir dans l’émission du 12 août 2021 sur la Jeunesse.


« AGORA, Chita Pale sou Dwa Moun », est une série de rendez-vous dont l’objectif est de mettre en présence, pour chacune des Journées Internationales et Mondiales retenues, des acteurs des Droits Humains concernés par ces sujets. Ils seront diffusés sur les réseaux sociaux et la chaîne YouTube de la Délégation de l’Union européenne en Haïti.

AGORA