LES NOUVELLES

3 Mars 2021

COMMUNIQUE DE PRESSE: 3 enfants sur 5 qui ont perdu une année scolaire entière dans le monde habitent en Amérique latine et Caraïbes 

UNICEF.jpg

Port-au-Prince, le 3 Mars 2021

L'Amérique latine et les Caraïbes représentent près de 60% de tous les enfants qui ont manqué une année scolaire entière en raison des confinements liés à la COVID-19 dans le monde, selon de nouvelles données publiées aujourd'hui par l'UNICEF.

En moyenne, les écoles d'Amérique latine et des Caraïbes sont restées complètement fermées pendant 158 ​​jours de mars 2020 à février 2021, soit plus que l'estimation mondiale (95 jours). Par rapport à toutes les autres régions, il s’agit de la plus longue fermeture d’écoles au monde. Les écoles de la région ne sont restées pleinement ouvertes que 6 jours l'an dernier, ce qui est inférieur à la moyenne mondiale de 37 jours et à toute autre région du monde.

 

L'analyse des fermetures d'écoles publiée par l'UNICEF montre également que les deux tiers des pays où les écoles sont restées longtemps fermées depuis mars 2020 se trouvent en Amérique latine et dans les Caraïbes.

 

«Ces nouvelles estimations indiquent que l'Amérique latine et les Caraïbes sont de loin la région la plus touchée par les fermetures d'écoles dans le monde», a déclaré Jean Gough, directeur régional de l'UNICEF pour l'Amérique latine et les Caraïbes. «Les enfants ici sont sortis des salles de classe depuis plus longtemps que tout autre enfant dans le monde. En Amérique latine et dans les Caraïbes, la perte sera plus désastreuse et profonde que dans toute autre région pour les enfants, pour les parents et pour la société dans son ensemble».

 

Les fermetures d’écoles ont des conséquences dévastatrices sur l’apprentissage et le bien-être des enfants. Les enfants les plus vulnérables et ceux qui n'ont pas accès à l'apprentissage à distance présentent un risque accru de ne jamais retourner en classe, et même d'être contraints au mariage des enfants ou au travail des enfants.

 

En Haïti, contrairement aux pays de la région, les élèves n’ont pas perdu plus de jours de classe que la moyenne mondiale de 95 jours, à cause de la pandémie de COVID-19. Six enfants haïtiens sur 10 ont perdu environ 80 jours de classe, les quatre autres ont perdu environ 20 jours, étalés sur l’année scolaire qui a été prolongée. Au courant du premier trimestre de l’année scolaire 2019-2020, 60% des écoles ont perdu quelque 60 jours de classe à cause des troubles sociaux. Ensuite, du 19 mars au 30 juin 2020, toutes les écoles ont été fermées à cause de la pandémie de COVID-19, et environ 4 millions d’enfants ont perdu 70 jours de cours. Les activités scolaires ont repris d’août à fin octobre 2020 afin que les élèves récupèrent 50 jours de classe pour clore l’année scolaire.

 

Cependant, certains enfants haïtiens ont toujours leur école fermée. «Certains enfants des quartiers défavorisés de Port-au-Prince n’ont toujours pas repris le chemin de l’école à cause de la violence et de l’insécurité», une inquiétude émise par Bruno Maes, le Représentant de l’UNICEF en Haiti. «La fermeture ces établissements scolaires pourrait amener un nombre important d’enfants à abandonner l’école définitivement». 

 

La majorité des écoliers du monde entier comptent sur leurs écoles comme un lieu où ils peuvent interagir avec leurs pairs, chercher du soutien, accéder aux services de santé et de vaccination et à un repas nutritif. Plus les écoles restent fermées, plus les enfants sont coupés de ces éléments critiques de l'enfance.

 

Lors du retour à l'école, les besoins uniques de chaque élève doivent être pris en compte, avec des services complets couvrant l'apprentissage de rattrapage, la santé et la nutrition, et les mesures de santé mentale et de protection dans les écoles. Le Cadre pour la réouverture des écoles de l’UNICEF publié conjointement avec l’UNESCO, le HCR, le PAM et la Banque mondiale, offre des conseils pratiques aux autorités nationales et locales.

 

L'UNICEF reconnaît la décision et les efforts déployés par plusieurs gouvernements d'Amérique latine et des Caraïbes en vue de la réouverture des écoles au cours des dernières semaines et des derniers mois. L'UNICEF appelle tous les gouvernements de la région à donner la priorité à la réouverture des écoles et se tient prêt à soutenir cette réouverture en collaboration avec d'autres agences des Nations Unies.

 

A propos de l’UNICEF :

L'UNICEF travaille dans certains endroits les plus difficiles du monde pour atteindre les enfants les plus défavorisés du monde. Dans plus de 190 pays et territoires, nous travaillons pour chaque enfant, partout dans le monde, afin de construire un monde meilleur pour tous.

UNICEF