Follow us

  • YouTube - White Circle
  • Instagram - White Circle

©2018 by www.superstarhaiti.com. Proudly created with Wix.com

LES NOUVELLES

12 Avril 2019

Les bureaux des parlementaires en circonscriptions et dans les départements : un tiers introuvables et 21% des deux tiers repérés non fonctionnels

Port-au-Prince, Le 12 Avril 2019

 

Dans le cadre de ses efforts visant la promotion de la transparence parlementaire et d’une meilleure performance du Parlement haïtien, l’Observatoire Citoyen pour l’Institutionnalisation de la Démocratie (OCID) vient de conduire une enquête de terrain pour esquisser un profil des bureaux des parlementaires en circonscriptions et dans les départements. Premier constat : globalement, un tiers de ces bureaux n’ont pas pu être repérés et 21% ne sont pas opérationnels.

 

Les enquêteurs et enquêteuses de l’OCID déployés, du 15 au 25 mars 2019, dans les dix (10) départements du pays et au niveau de 83 circonscriptions (sur un total de 116 actuellement représentées au Parlement), y ont cherché à repérer 83 bureaux de Députés et 29 bureaux de Sénateurs. Munis d’un questionnaire élaboré à cet effet, ils ont interrogé des maires, des délégués de ville, des membres connus des équipes de campagne des parlementaires, des représentants locaux des partis politiques de provenance des parlementaires et d’autres citoyennes et citoyens actifs des zones visées. L’analyse des données collectées pour les 83 bureaux de Députés (soit 71% du total des 116 sièges pourvus à la Chambre Basse) et les 29 bureaux des Sénateurs (soit 100% des 29 sièges pourvus au Sénat) révèle les principaux résultats que voici :

 

 57 bureaux de Députés ont pu être repérés sur les 83 visés (environ 69%) ;

 

 45 bureaux sont opérationnels (79% des 57 bureaux repérés) ;  Sur les 29 bureaux de Sénateurs visés, 19 ont pu être repérés (environ 65%), dont 15 sont fonctionnels (79% des 19 bureaux repérés) ;

 

 84% des bureaux opérationnels des Députés fonctionnent durant les cinq (5) jours ouvrables de la semaine, tandis que les 15 bureaux opérationnels des Sénateurs fonctionnent cinq (5) jours sur cinq ;

 

 Sur les 45 bureaux opérationnels des Députés, 31 possèdent un registre de visiteurs contre 12 sur 15 pour les bureaux des Sénateurs ;

 Les trois catégories de personnes qui visitent le plus les bureaux des parlementaires sont par ordre décroissant leurs partisans, les membres des organisations communautaires de base et les membres de groupes socioprofessionnels ;

 

 Paradoxalement, toutes les doléances qui ont été citées par les personnes interrogées concernent généralement des besoins ou projets individuels (emploi, bourses d’étude, assistance sociale sous diverses formes).

Sur la base des observations qui précèdent, l’OCID recommande aux décideurs concernés, en particulier au Parlement, les actions et mesures suivantes :

 

1) La préparation, par le Parlement, d’un Guide de fonctionnement des bureaux des parlementaires et la formation du personnel de ces bureaux sur leur rôle;

 

2) L’éducation et l’information des citoyennes et citoyens au niveau des circonscriptions et des départements au sujet des bureaux des parlementaires (leurs coordonnées, leur rôle, leur horaire de fonctionnement, leurs activités à l’intention de la population) ;

 

3) La transformation des bureaux des parlementaires en de vrais relais d’information et de concertation avec la population notamment au sujet des travaux du Parlement (accords ou projets et propositions de loi votés ou mis en débat) ;

 

4) L’institution d’un mécanisme de contrôle transparent des ressources mises à la disposition des parlementaires pour le fonctionnement de leur bureau (par exemple, les Commissions éthique et anti-corruption des deux Chambres devraient pouvoir réaliser un inventaire annuel des matériels et équipements mobilisés pour ces bureaux, vérifier les contrats de location et d’employés, etc.) ;

 

5) La publication d’un tableau de bord des bureaux des parlementaires renseignant la population sur leur adresse, téléphone, horaire de fonctionnement et services offerts ou principales activités. Cette fiche d’information pourrait être diffusée, entre autres, sur Internet et dans les bureaux des organes des Collectivités territoriales (CASEC, Mairies) et dans les bureaux déconcentrés du pouvoir central au sein de chaque département et chaque commune.

L’Observatoire Citoyen pour l’Institutionnalisation de la Démocratie (OCID), consortium de la société civile formé de l’Initiative de la Société Civile, du Centre Œcuménique de Droits Humains et de JURIMEDIA, renouvelle son engagement à observer les processus politiques, selon une approche scientifique et non partisane, et à travailler à la consolidation de la démocratie en Haïti.

 

Sylvie BAJEUX - Directrice exécutive du Centre Œcuménique des Droits Humains (CEDH)

 

Abdonel DOUDOU - Directeur exécutif de JURIMÉDIA

 

Rosny DESROCHES - Directeur exécutif de l’Initiative de la Société Civile (ISC)