LES NOUVELLES

14 Mai 2020

La FAO appuie les agriculteurs et agricultrices dans la préparation de la campagne agricole de printemps dans le contexte de la crise alimentaire et pandémique

Port-au-Prince, le 14 Mai 2020

 

Dans le souci d’appuyer les familles agricoles à préparer la saison de printemps dans le contexte de la crise humanitaire et sanitaire actuelle, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) appuie les efforts du Ministère de l’Agricuture, des Ressources Naturelles et du Développement Rural (MARNDR) en réalisant une campagne de distribution d’intrants agricoles dans les Départements du Nord’Est, du Nord’Ouest, des Nippes et de la Grand’Anse.

 

Démarée le 4 mai 2020, cette activité de distribution de semences et de matériel végétal de plantation -qui s’étendra jusqu’au 15 mai 2020-, va permettre à 9 900 ménages (1 famille x 5 personnes, soit 49 500 personnes en phase d’insécurité alimentaire grave, IPC, Phases 3 et 4) de relancer leur production agricole afin d’améliorer leur sécurité alimentaire et nutritionnelle et générer des revenus pour satisfaire leurs besoins de base et ceux des membres de leurs familles.

 

Cette assistance technique aux agriculteurs et agricultrices vivant en milieu rural s’inscrivent dans le cadre du Programme de réponse d’urgence de la FAO à la crise humanitaire et sanitaire qui sévit dans le pays. Avec cet appui, l’Organisation entend contribuer dans la réussite de la campagne agricole de printemps qui est la plus importante pour les ménages ruraux vu qu’elle contribue à plus de 50% de la production agricole à l’échelle nationale.

 

Poléron Lafortune, agriculteur vivant dans la commune de Môle Saint Nicolas (Département du Nord’Ouest), bénéficie de l’appui de la FAO pour la préparation de la saison de printemps. Lors de la séance de distribution tenue le 8 mai 2020 à Mare-Rouge (2eme section communale de Môle Saint Nicolas), il a souligné la manière dont cet accompagnement va lui permettre de sauver cette campagne agricole à la suite de la longue période de sécheresse qui a décimé son jardin et son bétail. « Nous sommes contents de l’aide que nous apporte la FAO qui arrive au bon moment. Il nous était difficile d’acheter ces semences sur le marché local, étant trop chères. Nous lui remercions pour ces semences qui sont résilientes à la sécheresse ».

 

Molmé Luxer, enseignant en niveau primaire et agriculteur vivant dans la commune de Bombardopolis (Département du Nord’Ouest), fait également partie des bénéficiaires ayant reçu les intrants distribués par la FAO en collaboration avec le Ministère de l’Agriculture. Durant la séance de distribution réalisée le 9 mai 2020 à Morne Pélissier (1ère section communale de Bombardopolis), il a mentionné les difficultés que rencontraient les agriculteurs et agricultrices avant cette intervention. « J’avais préparé ma parcelle depuis avril dernier. Mais je ne pouvais pas planter en raison de l’indisponibilité des semences sur le marché local. Quand on parvient à en trouver, le plus souvent, elles sont de mauvaise qualité. C’est pourquoi je me réjouis de recevoir ces intrants qui vont me permettre de semer rapidement ».

 

Durant la campagne agricole de printemps, la FAO en collaboration avec le Ministère de l’Agriculture, entend distribuer 134 tonnes de semences de céréales (riz et maïs) et de légumineuses (haricot/haricot de Lima, pois d’Angole, arachide) ; et 7,9 millions de boutures de patate douce et de manioc, à 9 900 familles agricoles (49 500 personnes) réparties dans les quatre Départements susmentionnés, lesquels sont les plus touchés par l’insécurité alimentaire. Cet appui est financé par les fonds propres de la FAO, le Fonds Central d’Intervention d’Urgence des Nations Unies (CERF) et la Coopération Belge au Développement.

 

Distribution de semences rime avec sensibilisation contre le COVID-19, les Exploitations et Abus sexuels

 

Parallèlement aux activités de distribution d’intrants, la FAO supporte les efforts du Gouvernement Haïtien visant à combattre la propagation du coronavirus COVID-19 dans le pays. Mr. José Luis FERNÁNDEZ, Représentant de la FAO en Haïti, croit que la responsabilité dans la lutte contre la pandémie doit être partagée. « Nous avons le devoir d’aider les communautés rurales que nous appuyons à se protéger contre le coronavirus. C’est pourquoi, nous réalisons des séances de sensibilisation sur les sites de distribution d’intrants agricoles de manière à amener la population à connaître et appliquer les consignes du Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP) ».

 

Dans cette même perspective, la FAO profite des séances de distribution pour sensibiliser les communautés rurales en matière de Prévention de l’Exploitation et des Abus Sexuels (PEAS) de la part de certains membres du personnel des Nations Unies et des acteurs humanitaires à l’égard des personnes vulnérables. « Il est malheureux de constater que dans ces situations de crise et de détresse, certaines personnes exploitent la vulnérabilité des plus pauvres en échangeant l’assistance humanitaire contre des faveurs sexuelles », a fait savoir le Représentant de la FAO en Haïti. « L’Organisation a une politique de tolérance zéro contre ce genre de pratiques. C’est pourquoi, nous sensibilisons la population afin de prévenir ces dérives et d’informer sur les mécanismes de plaintes contre les personnes présumées fautives ».

 

La FAO s’assure également que les communautés rurales bénéficiaires sont bien informées de son mécanisme de Redevabilité envers les Populations Affectées (RPA) consistant à favoriser la reddition de compte, la transparence et l’échange d’informations entre l’Organisation et les personnes qu’elle soutient.

FOOD AND AGRICULTURAL ORGANIZATION - FAO

Follow us

  • YouTube - White Circle
  • Instagram - White Circle

©2018 by www.superstarhaiti.com. Proudly created with Wix.com