Follow us

  • YouTube - White Circle
  • Instagram - White Circle

©2018 by www.superstarhaiti.com. Proudly created with Wix.com

LES NOUVELLES

22 Mai 2019

Création du Fonds Haïtien pour la Biodiversité

Port-au-Prince, Le 22 Mai 2019

À l’occasion de la Journée internationale de la biodiversité, les partenaires au développement annoncent la création légale début mai du Fonds Haïtien pour la Biodiversité (FHB), qui est un mécanisme de financement durable pour la protection et la valorisation de ses ressources naturelles et écosystèmes. 

 

Depuis plusieurs années, des institutions nationales et internationales portent un intérêt croissant pour la biodiversité en Haïti. Cet intérêt se manifeste à travers d’une enveloppe financière grandissante pour les aires protégées sur l’ensemble du territoire. Ce mécanisme permettra ainsi de financer, sur le long terme et en permanence, la gestion de la biodiversité au niveau du pays en facilitant de manière stratégique et transparente l’accès à certains moyens financiers aux partenaires locaux tant public que de la société civile.

 

« La pérennisation des actions de conservation et de développement durable est un défi majeur pour les acteurs nationaux. Ce mécanisme est l’occasion d’entrer dans un changement de paradigme en matière de mobilisation financière et d’utilisation en toute transparence des ressources pour des résultats durables, » selon le Dr Jean Vilmond Hilaire qui a coordonné, au nom de la Société Audubon Haïti et des partenaires techniques et financiers, le montage de cette institution.

 

Une commission de mise en œuvre travaillant autour d’un plan d’actions commun a été créée en collaboration avec Ministère de l’Environnement (MDE) pour appuyer la naissance du FHB. Les principaux membres de la commission sont le MDE, la Société Audubon Haïti, ONU Environnement, The Nature Conservancy (TNC), la Banque Mondiale, la Banque interaméricaine de développement (BID), la Coopération suisse, la Coopération allemande, le PNUD, l’AFD et JP-HRO. Le montage du FHB s’est fait en s’alignant sur les critères d’éligibilité au Fonds Caribéen pour la Biodiversité (Caribbean Biodiversity Fund) qui est un mécanisme régional de financement durable de la biodiversité. Le support financier de la Suisse, ONU Environnement, de la Norvège, du Fonds Mondial pour l’Environnement et de l’USAID a été nécessaire au montage.

« Le lancement de ce fonds marque un tournant dans la prise en charge de l’environnement en général de la biodiversité en Haïti. C’est un grand pas en avant pour Haïti et pour son peuple, mais aussi un nouveau des paradigmes préconisant un instrument financier pour assurer la pérennisation du financement de la conservation par le biais d’un mécanisme fiable, transparent, et indépendant. Nos frères et sœurs d’Haïti peuvent compter sur notre soutien intégral pour la pleine réussite de cette nouvelle institution. » - Maxène Atis de TNC.

La création du Fonds Haïtien pour la Biodiversité intervient quelques semaines après la publication du rapport 2019 sur l’érosion de la biodiversité, par la Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES). Elle se fait également dans le contexte opportun de la « Décennie 2021-2030 des Nations Unies pour la restauration des écosystèmes ». La nature décline actuellement à un rythme sans précédent, avec un taux d’extinction des espèces qui s’accélère, provoquant dès à présent de graves effets sur les populations du monde entier. C’est ce dont témoigne le nouveau rapport de l’IPBES, présentant le travail de 400 experts issus de plus de 50 pays.

Selon le représentant de ONU Environnement en Haïti, Maximilien Pardo : « Depuis les Pôles jusqu’aux Tropiques en passant par Haïti, les études sur la biodiversité sont unanimes : la fabrique du vivant est en péril. Un million d’espèces sont aujourd’hui en danger d’extinction au niveau mondial. Comment feront nos plantes pour être fécondées quand les abeilles auront disparu ? ONU Environnement est convaincu que l’établissement du FHB constitue un levier stratégique pour Haïti dans sa participation au nouveau Deal pour la Nature qui se négocie en ce moment même pour la décennie 2020-2030 au niveau international. »

De nos jours, nous avons accès à une plus grande variété d'aliments que nos parents ou nos grandsparents. Mais à mesure que les variétés se diversifient, le régime alimentaire global dans son ensemble - ce que les gens mangent réellement - est en train de s'homogénéiser, ce qui représente un risque. Les célébrations 2019 de la Journée internationale de la diversité biologique mettent l’accent sur la biodiversité en tant que fondement de notre alimentation et de notre santé et en tant que catalyseur essentiel pour la transformation des systèmes alimentaires et l’amélioration de la santé humaine.

Entrée en vigueur en 1993, la Convention sur la diversité biologique (CBD) a été ratifiée jusqu'à présent par 196 États Parties. Cet instrument légal international a comme objectifs la conservation de la diversité biologique, l'utilisation durable de ses éléments constitutifs et de ses ressources génétiques, ainsi que le partage juste et équitable des avantages qui en découlent. Étant donné l'importance de l'éducation du public et de la sensibilisation à la mise en œuvre de la Convention à tous les niveaux, l'Assemblée générale des Nations Unies avait proclamé le 22 mai, date de l'adoption du texte, comme Journée internationale de la diversité biologique.

FHB